top of page
Rechercher
  • retraitestransfigu

Ecoute...

Ecoute la voix du Seigneur, prête l’oreille de ton cœur :


Poursuivons notre route dans les évangiles de la Transfiguration. Laissons Moïse et Elie pour nous intéresser à la formule quasi identique dans les Evangiles : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, écoutez-le ». Ce verset est à relier au baptême de Jésus où nous retrouvons aussi une manifestation du Père. Mais attardons-nous sur le verbe « écouter ». Et si ce verbe était le verbe clé de la Bible et plus largement de toute existence. En effet il est situé toujours dans des moments clés de l’Ecriture.


-Le commandement de l’amour de Dieu : « Ecoute Israël, le Seigneur ton Dieu est un, Tu aimeras le Seigneur ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force » (Dt 6,4)

Ps 81, » Vas-tu m’écouter Israël… Mais mon peuple n’a pas écouté ma voix… Ah si mon peuple m’écoutait ! »

Is 55, 3 : «Ecoutez et vous vivrez ! »

La mission d’ezékiel ch 12,2 : « Fils d’homme, tu habites au milieu d’une engeance de rebelles ; ils ont des yeux pour voir, et ne voient pas ; des oreilles pour entendre, et n’entendent pas, car c’est une engeance de rebelles.

Mission de Jérémie ch 7 : « 24 Mais ils n’ont pas écouté, ils n’ont pas prêté l’oreille, ils ont suivi les mauvais penchants de leur cœur endurci ; ils ont tourné leur dos et non leur visage. 25 Depuis le jour où vos pères sont sortis du pays d’Égypte jusqu’à ce jour, j’ai envoyé vers vous, inlassablement, tous mes serviteurs les prophètes. 26 Mais ils ne m’ont pas écouté, ils n’ont pas prêté l’oreille, ils ont raidi leur nuque, ils ont été pires que leurs pères.27 Tu leur diras toutes ces paroles, et ils ne t’écouteront pas. Tu les appelleras, et ils ne te répondront pas. 28 Alors, tu leur diras : Voilà bien la nation qui n’a pas écouté la voix du Seigneur son Dieu, et n’a pas accepté de leçon ! La vérité s’est perdue, elle a disparu de leur bouche.

Is 55, 3 « Ecoutez et vous vivrez ». :


Mais surtout et par-dessus tout, regardons :

-La vocation d’Isaïe : Isaïe 6, 9-10. Il me dit : « Va dire à ce peuple : Écoutez bien, mais sans comprendre ; regardez bien, mais sans reconnaître. Alourdis le cœur de ce peuple, rends-le dur d’oreille, aveugle ses yeux, de peur que ses yeux ne voient, que ses oreilles n’entendent, que son cœur ne comprenne, qu’il ne se convertisse et ne soit guéri. »


Cette citation est sans doute la clé de tout car « entendre » engendre la conversion et la guérison (v 10). La maladie de fond est la surdité à la Parole de Dieu.

Cette citation est si importante que nous la retrouvons dans les 4 Evangiles. Où ? Chaque fois elle est associée à la graine que l’on jette en terre (Mt13, Mc 4, Lc 13 ???

Et St Jean ch 12, v 40… Voir et écouter c’est être comme un grain que l’on jette en terre… mourir pour vivre… C’est l’œuvre de Jésus lui-même qui, fondamentalement, a écouté le Père jusqu’au don total de lui-même… Et Jésus n’a d’autre désir que de nous introduire dans son propre don… sa propre écoute.

Oui sur la montagne de la Transfiguration Le verbe écouter n’est pas simplement un verbe parmi d’autre. Il est très précis, il met sous notre regard le problème de fond de tous, tout comme il en indique le remède.

Notre vie est faite de ce que nous n’entendons pas, que ne voulons pas entendre, que ne pouvons pas entendre, que nous devrions entendre. Alors mettons-nous en route… dans l’écoute : plus de discours mais beaucoup d’humilité, c’est la conversion des conversions, c’est la guérison des guérisons.


P. Michel Cottineau












71 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Noël !

Comments


bottom of page